…de la 403 du voisin.

…de la 403 du voisin.

Chaque mercredi c’était jour de marché. Pas pour acheter mais pour vendre. Le voisin nous emmenait parfois dans sa 403, gris bien sûr, banquettes épaisses, à ressorts comme les matelas, et les lapins dans le coffre, dans une cage en bois.

J’étais impressionné par cette voiture massive, rondouillarde, ronflante et puissante… pour l’époque.  Mais plus encore par les filles du voisin avec qui je chahutais gaiement.

0
0
Partagez cette page sur :

Laisser un commentaire